Historique

Dans les années 60, les forums internationaux ont accordé une grande attention au rôle des médias pour le développement. Au sein de l'Église catholique, le Concile Vatican II fut un moment de prise de conscience de l'importance des communications sociales, affirmée par la publication en 1963 du décret conciliaire sur les moyens de communications sociales : « Inter Mirifica ». Se sont alors multipliées partout dans le monde des initiatives médiatiques intégrées dans les activités pastorales et sociales de l'Église. De plus en plus sollicitées pour soutenir ces projets, les agences d'aide en Europe se sont trouvées alors confrontées à un besoin croissant en matière de conseil professionnel dans ce secteur.

Le Catholic Media Council (CAMECO) a été créé le 16 juin 1969 par les Organisations internationales catholiques pour les médias, à savoir l'UCIP (presse), l'OCIC (cinéma et audiovisuel) et UNDA (radio/TV) - ces deux dernières organisations ont fusionné et sont devenues SIGNIS (l'Association catholique mondiale pour la communication) - et par la Conférence des Évêques catholiques d'Allemagne. Le bureau ouvrit ses portes en 1970. Selon ses statuts, la mission du CAMECO est « la promotion du travail de l'Église catholique dans le domaine de la communication sociale dans les pays en développement, en particulier par le conseil, la planification et l'appui à la formation et à l'éducation ».

Bien que l'initiative vienne d'Allemagne, des agences d'aide d'autres pays européens sollicitèrent rapidement les services du CAMECO, tant des agences travaillant dans le secteur du développement socio-économique que celles apportant un soutien aux activités pastorales et religieuses.